Notre inspiration

Hélène Lavoie (née Tremblay) était unilingue francophone jusque dans sa vingtaine. Ayant passé des périodes de sa vie au Québec, au Bahamas et à Toronto lors des 37 dernières années, elle était devenue bilingue et maitrisait parfaitement le français et l’anglais. Il est toutefois surprenant de constater qu’en 2008, elle avait perdu sa capacité de communiquer en anglais dû à des problèmes de démence. Sa langue de communication était alors devenue le français qui était sa première langue apprise à l’enfance.

Habitant Toronto depuis 1973, elle dû déménager au Foyer Richelieu de Welland en 2008 afin de pouvoir accéder à un lit de soins de longue durée en français, puisqu’aucun tel lit n’était alors disponible dans le sud de l’Ontario entre Ottawa et Welland. Plus tard, à l’âge de 83 ans elle fut transférée au foyer Bendale Acres, dans la section Pavillon Omer Deslauriers situé à Scarborough lorsqu’un des 37 lits théoriquement mis à la disposition des francophones devint disponible. Elle décéda peu de temps plus tard le 6 avril 2010.

Afin que d’autres francophones n’aient pas à faire face à de tels défis en période de fin de vie, une fondation portant son nom fut créée par la fille d’Hélène, Sylvie Lavoie.

La Fondation Hélène-Tremblay-Lavoie fut créée en 2010 afin d’aider à corriger un manque critique de soins de longue durée pour les francophones de la région du Grand Toronto. La Fondation est la voie à suivre pour militer en faveur des francophones, particulièrement ceux au dernier stade de leur vie, afin de leur donner l’occasion de vivre en français et jouir d’une qualité de vie bien méritée, égale à ce que tous les Ontariens sont en droit de s’attendent.

 

Comments are closed.